Dessine moi une maison

Immobilier mars 2011: évolution du prix des logements et des taux immobiliers

2011 semble marquer la remontée des taux des prêts bancaires sur un marché immobilier où les prix n’en finissent plus de grimper. Dans le même temps, le marché de la location n’est pas non plus porteur de bonnes nouvelles.

Marché immobilier en hausse en mars 2011

Depuis le début de l’année 2011, certaines grandes agglomérations urbaines en France ont connu des hausses de prix importantes. A Paris, par exemple, le prix du m2 a augmenté en moyenne de + 4,3 %, pour atteindre 9 236 €.

Sur cette même période, Lille a également enregistré une hausse des prix de l’immobilier de 3,3 % avec un prix du m2 qui s’établit désormais au delà de 3 000 €. Même à Lyon, une ville généralement calme en terme d’immobilier, on constate une hausse des prix affichés en agence immobilière d’environ 2,2 %.

En moyenne au niveau national, la hausse des prix depuis le début de l’année 2011 est de 0,5 %. En effet, la demande de logement reste soutenue notamment alimentée par la crainte d’une remontée des taux d’intérêts des prêts immobiliers.

Cette tendance devrait se stabiliser dans les prochains mois et le marché immobilier ne devrait pas connaître de forte hausse compte tenu du prix des logements déjà très élevé en France.


Prix moyen au m² du marché immobilier en France en 2011



Evolution du prix des logements en France en 2011


Taux immobiliers 2011

Après avoir connu une baisse historique en 2010, les taux immobiliers sont en hausse depuis le début de l’année 2011 et s’établissent en mars à 3.53 % en moyenne.

Cette hausse des taux de prêt immobilier a un impact direct sur la moyenne des durées d’emprunt. En effet, elle augmente de 3 mois et passe de 206 mois à 209 mois.

Compte tenu de la situation économique du pays et de l’inflation, la hausse des taux devraient sensiblement se poursuivre sur 2011.


Taux immobiliers en mars 2011

DuréeExcellentMoyenMaximum
10 ans3.30 %3.50 %4.25 %
15 ans3.55 %3.85 %4.50 %
20 ans3.80 %4.10 %4.70 %
25 ans3.90 %4.25 %4.70 %
30 ans4.10 %4.40 %4.85 %


Impact du PTZ+ sur le marché immobilier 2011

Malgré une distribution élevée, le PTZ+ ne devrait pas être suffisant pour compenser la hausse conjointe des taux immobiliers et des prix du logement qui réduit la solvabilité des ménages français candidats à l’acquisition immobilière.

En outre, ce dispositif, comparativement à l’ancien, semble pénaliser les revenus modestes qui achètent des logements anciens, dont le bilan énergétique et mauvais par nature.


Loyers en forte hausse dans les grands centres urbains

Malheureusement, les prévisions ne sont pas meilleurs du côté de la location. Même si l’année 2010 a connu un ralentissement de la hausse des prix des loyers dans les grandes villes françaises, 2011 risque de marquer l’augmentation des prix de la location.

En effet, depuis janvier 2011, Paris a enregistré une hausse des loyers de 1,2 % en moyenne, Marseille 1.3% et Strasbourg 1.2%.

Le logement représentait déjà en 2010 plus de 27% du budget des ménages français selon l’INSEE, un poste de dépenses qui pèse déjà lourd et qui ne devrait pas s’arranger en 2011.

Ces articles pourraient vous intéresser aussi :

Exit mobile version