Taxation plus value 2012 : la loi change encore

exonération-plus-value-2012

La nouvelle réforme de la taxation des plus values 2012 fait couler beaucoup d’encre depuis sa mise en place par le Gouvernement.

Beaucoup de propriétaires de maison secondaire ou d’appartement en location crient au scandale face à cette réforme de fiscalité du patrimoine.

La réforme plus value est notamment fortement critiquer au sujet de la suppression de l’exonération d’impôts lors de la vente d’un bien immobilier acquis depuis 15 ans.

Pourtant, une modification de dernière minute de la loi plus value 2012 pourrait changer la donne pour certains propriétaires.

Taxation : nouveau calcul de la plus value immobilière

calcul-plus-value-immobilière-2011-taxation

Le mode de calcul de la taxation des plus values immobilières a été voté au Sénat jeudi 22 septembre 2011.

Cette nouvelle taxe sur la plus value risque d’impacter fortement le marché immobilier des appartements en location et des résidences secondaires puisque sa fiscalité immobilière est bien moins avantageuse pour les propriétaires français.

Quelles sont les nouvelles règles de l’impôt sur les plus value ? Découvrez la nouvelle loi plus value 2011, le mode de calcul de la réforme et la date d’application définitive.

Nouvelles lois Fillon : le plan de rigueur 2011 et 2012 du gouvernement

lois-fillon-plan-de-rigueur-2011-réforme-plus-value

François Fillon lance un plan de rigueur en 2011 et 2012 pour la France.

Ces nouvelles lois de fiscalité du gouvernement sont destinées à réaliser des économies en supprimant certaines niches fiscales.

L’actualité met l’accent sur la réforme du calcul de la plus value immobilière mais d’autres mesures de rigueur sont mises en place par l’Etat.

Découvrez les nouvelles lois Fillon en détails selon une source du Ministère des Finances, de l’Economie et de l’Industrie.

Plan de rigueur : les riches ne se serreront pas la ceinture

plan de rigueur françois fillion

Annoncé hier soir par François Fillon, le plan de rigueur du gouvernement devrait permettre d’économiser 1 milliard d’euros en 2011 et 11 milliards en 2012.

Cette ensemble de mesures fiscales destiné à réduire la dette publique colossale de la France (1 646,1 milliards d’euros, soit environ 84,5 % du PIB) est présenté comme un effort « collectif ».

Pourtant,  ces économies de l’Etat ne seront pas réalisées sur le dos des plus riches.

Devinez sur lequel ?