Le Diagnostic de Performance Internet – DPI

Vous le savez, lors d’une transaction immobilière, un logement est soumis à une série de diagnostics immobiliers reflétant son état, ses principales caractéristiques ainsi que sa conformité aux normes habitables.

En 2011, les diagnostics immobiliers obligatoires lors d’une vente immobilière sont au nombre de neuf (amiante, plomb, termites, ERNT, DPE, gaz, électricité, Carrez, assainissement des eaux). En revanche, les professionnels du diagnostic immobilier n’hésitent pas à en proposer une série de facultatifs (radon, légionellose, mérule, incendie…).

Un petit nouveau vient grossir les rangs de ces diagnostics immobiliers facultatifs, et pourrait bien susciter un réel intérêt de la part des acquéreurs : le Diagnostic Immobilier Internet (DPI).

Accès Internet en France

Selon l’INSEE plus de 64% des Français déclarent disposer d’un accès internet à leur domicile en 2010, contre 56% en 2008 et 12% en 2000. Et pour 90% de ces internautes, cet accès à internet est à haut débit. La France comptait 20,85 millions d’abonnements Internet à haut ou à très haut débit fin 2010, un chiffre en hausse de 8% sur un an, selon l’ARCEP. Pourtant la France se classe à la traine dans ce domaine en comparaison de ses voisins européens.

En 2011 l’ADSL couvre quasiment l’ensemble du territoire français, mais tout le monde n’a pas droit à la même vitesse de connexion.


Le DPI ou la qualité Internet d’un logement

Il est maintenant possible de faire diagnostiquer la qualité de la connexion Internet d’un bien immobilier. En revanche, pour l’instant, ce diagnostic facultatif et gratuit n’a aucune valeur légale.

Le sénateur Hervé Maurey est à l’origine de cette idée. En effet, le 17 mars dernier, le sénateur de l’Eure proposait au secrétaire d’Etat au Logement, Benoist Apparu, la mise en place d’un tel examen.

Sans attendre la réponse du Gouvernement, un groupement de professionnels indépendants propose déjà aux particuliers qui le souhaitent la réalisation d’un Diagnostic de Performance Internet (DPI).

Comme pour le Diagnostic de Performance Energétique (DPE), le DPI se présente sous la forme d’une échelle allant de A (fibre optique) à G (bas-débit).

Il est réalisé en deux temps, d’abord par un examen visuel de l’habitation (prise téléphonique, fibre optique, etc.), puis par une évaluation de la qualité de la connexion Internet à partir du numéro de téléphone ou de l’adresse du logement.

Cette dernière opération est réalisée par DegroupTest (partenaire du projet). En fonction du résultat, une liste des services disponibles (télévision, téléphone, etc.) est dressée ainsi que le débit Internet maximal techniquement possible.

DPI-diagnostic-internet


Utilité du DPI

Concrètement, ce diagnostic immobilier pourrait informer beaucoup d’acquéreurs qui placent la qualité de connexion Internet comme un critère dans le choix d’un logement, cependant aucun cadre légal n’entoure ce diagnostic.

Le sénateur Hervé Maurey pense que « ce bilan permet de fournir les informations nécessaires, même à ceux qui ne sont pas férus d’informatique, mais qui pourtant, s’inquiètent de leur connexion ».

Pour ma part, je pense que ce DPI est encore une belle façon de brasser du vent sur un marché immobilier déjà pénalisé par la polémique du DPE. En effet, je tiens à informer Monsieur Maurey que de nombreux sites Web proposent déjà de tester la qualité d’une connexion Internet à partir d’un numéro de téléphone ou d’une adresse, à commencer par les fournisseurs d’accès eux même.

Ceci étant dit, le DPI est facultatif et gratuit, il ne me dérange donc pas, d’autant que l’été sera vite là et les courants d’air salvateurs en cas de grosses chaleurs… :mrgreen:

Ces articles pourraient vous intéresser aussi :

Laisser un commentaire