Une maison pour 1€

A l’heure ou les prix du marché immobilier restent soutenus malgré la légère baisse observée en 2013, acheter une maison à rénover pour 1 € peut sembler un doux rêve. Du moins en France… Car au Royaume Uni, la ville de Liverpool a mis en vente 10 logements à restaurer pour une livre soit approximativement 1.17 €.

Originaires de cette ville, les Beatles chantaient « All you need is love« … Ils auraient pu ajouter « et un logement pas cher » !

Un logement à rénover pour un prix symbolique

La Mairie de Liverpool possédaient 179 logements inhabitables ou insalubres et ne possédait pas le budget nécessaire pour entreprendre leur rénovation (10 millions de livres). Souhaitant tout de même accélérer la réhabilitation des bâtiments de la ville, le maire a décidé de céder 20 de ces logements pour une livre symbolique.

Pas moins de 1 000 acquéreurs se sont portés candidats. Pour être éligibles, ils doivent être résidents de Liverpool, justifier d’une activité salariale et s’engager à rénover leur logement selon des critères gouvernementaux, c’est à dire « être dans un état de réparation raisonnable, disposer de services et installations raisonnablement modernes et être isolé contre le froid afin de fournir un degré de confort thermique raisonnable ».

Les heureux propriétaires de ces logements discount doivent y résider pendant cinq ans minimum, sans aucune location possible.

Le reste des habitations a été cédée à Riverside Group, une association spécialisée dans l’amélioration des quartiers de la région qui les rénovera pour les mettre en vente à un prix inférieur de 25% à ceux du marché immobilier de Liverpool.

Ces maisons mitoyennes ont, pour leur grande majorité, été bâties avant 1919 et se situent très proche du centre-ville, dans les quartiers de Arnside Road, Granby et Webster.

Mettre fin au gaspillage immobilier

Cette initiative est née en réaction d’un documentaire de la BBC intitulé « Le scandale britannique du logement » qui pointait du doigt un millier de logements sociaux inhabités et insalubres depuis 2011 alors que beaucoup de personnes se disaient prêtes à les restaurer pour y vivre.

Ce coup de pub doit permettre de rendre l’immobilier accessible aux foyers les plus modestes et rendre plus attractifs des quartiers de Liverpool laissés à l’abandon.

Une seule intérrogation : devant le succés de l’opération et une offre limitée, comment s’est faite l’attribution ?


Faites réagir votre réseau, diffusez l'info ! :