Immobilier Paris : baisse des prix de 50% grâce à Bertrand Delanoë

Face à la hausse des prix de l’immobilier à Paris (+15% sur un an) et la difficulté grandissante pour les ménages franciliens d’acheter un logement, la mairie de Paris étudie actuellement un nouveau dispositif qui facilitera l’accession à la propriété en réduisant le prix des logements.

Concrètement, l’idée serait de collaborer avec des promoteurs immobiliers afin de commercialiser des logements dont seuls les murs seraient à vendre, les terrains demeurant propriété de la Mairie de Paris.

Les acquéreurs candidats à l’achat de ce type de bien immobilier parisien deviendraient ainsi propriétaires des murs de leur appartement ou de leur maison, tout en continuant de verser un loyer à la ville au titre de l’occupation des sols. Cette location du terrain ferait l’objet d’un bail reconductible de 99 ans dont le prix pourrait varier de 1500 à 2000 euros par an. En cas de revente ultérieure du bien immobilier parisien, seule celle des murs pourrait se faire par les propriétaires, le loyer du terrain restant indissociable du logement.

Dans tous les cas, en raison de la rareté des terrains constructibles à Paris, cette mesure restera très limitée et ne pourra concerner au mieux que 2000 logements sur une période de 10 ans. Elle pourrait s’appliquer en particulier pour les zones en cours de réhabilitation (le réaménagement de la porte d’Ivry dans le 13ème, le quartier Clichy- Batignolles dans le 17ème ou celui des Halles dans le 1er…).

« En dissociant le foncier du bâti, on peut faire baisser les prix de vente des appartements de 40 à 50% », a déclaré Jean-Yves Mano, adjoint au Maire chargé des questions du logement, qui voit en ce dispositif atypique la possibilité à un plus grand nombre de ménages de devenir propriétaire.

Alors là franchement, je dis bravo. Avoir l’aplomb de proposer ce dispositif en tant que solution à la hausse des prix de l’immobilier, il fallait tout de même oser. L’appartement d’un immeuble est finalement peut concerné par le terrain qu’il occupe à part peut être lorsqu’il s’agit de s’acquitter d’un loyer pour celui ci.

Face à la hausse des céréales, je propose qu’on puisse acheter seulement la mie d’une baguette de pain. La croute fera quant à elle l’objet d’une location annuelle auprès de la boulangerie.

Il faudrait peut être songer à avouer que soit les prix de l’immobilier sont trop hauts, soit les salaires sont trop bas, soit les dépenses pour se nourrir, se chauffer et se déplacer sont trop élevées mais cesser en tous cas de nous inventer des dispositifs immobiliers capillotractés.

Bientôt vous allez voir qu’on nous demandera de nous endetter sur plusieurs générations afin de posséder le droit de pouvoir louer un logement..

Et vous, l’idée de devenir à moitié propriétaire vous séduit elle ?

Ces articles pourraient vous intéresser aussi :

1 réflexion au sujet de “Immobilier Paris : baisse des prix de 50% grâce à Bertrand Delanoë”

Laisser un commentaire