Taxation des plus values pour les résidences principales ?

« Quand vous achetez un appartement, quand vous achetez une maison, la plus-value est réalisée au moment où vous la vendez. C’est à ce moment-là qu’il faut taxer, pas au moment de la détention. »

Nicolas Sarkozy, le 13/01/2011.

Confirmé par Christine Lagarde, Ministre de l’Economie, le gouvernement planche actuellement sur une nouvelle taxation de l’immobilier qui concernerait cette fois ci les résidences principales.

Malgré une réforme récente, la plus value réalisée sur la vente d’une résidence principale n’est pas taxée. Cette règle pourrait prochainement se modifier dans le cadre de la réforme fiscale 2011 que Francois Baroin, Ministre du Budget, doit rendre en mai prochain.

Taxer les plus values réalisées sur la vente des résidences principales serait le moyen à l’étude pour compenser la suppression de l’ISF sur les patrimoines dépassant 800 000€. Le futur rapport de la Cour des comptes comparant les fiscalités françaises et allemandes est attendu d’ici à mi-février.

Ce document doit permettre de justifier la fin du bouclier fiscal et un allégement de l’ISF, qui n’existe plus outre-Rhin depuis 1997. Pour autant, la taxation des plus values pour les résidences principales n’existe nulle part chez nos voisins européens.

L’UMP propose que ces plus-values soient taxées uniquement lorsque la valeur de la résidence principale dépasse 1,2 million d’euros. Mais encore rien de définitif pour l’instant.

On peut aisément imaginer qu’une telle mesure, si elle est adoptée, fera grand bruit auprès des particuliers, surtout dans un climat immobilier déjà extrême tendu.

Ces articles pourraient vous intéresser aussi :

3 réflexions au sujet de “Taxation des plus values pour les résidences principales ?”

  1. Bien ALEX ! Après les remarques sur la gauche et ses leaders, je viens de lire votre article sur les risques de plus-valus concernant les résidences principales… Conclusions : en tant que chef d’entreprise nous perdons les avantages concédés par le gouvernement sur les heures supplémentaires, en tant que salariés nous payons l’augmentation de la csg, en tant que propriétaires fonciers nous sommes pris au piège par la loi Fillon donc la classe moyenne et les PME seront les plus touchées et lorsque l’on sait que sait précisément que l’économie nationale repose sur cette classe…. Qu’en pensez-vous ,

  2. Cet article date de janvier 2011, il est par conséquent obsolète. Il semblerait que depuis, le gouvernement ait laissé tomber cette réforme des plus values pour les résidences principales. Affaire à suivre…

    Ce que j’en pense ? Je pense qu’en 2011, tout travailleur honnête devrait pouvoir se nourrir, se loger, se chauffer et donner une éducation à ses enfants sans peine.

    Je pense qu’il est inadmissible de devoir payer une place de parking lorsqu’on travaille dans une grande ville et que par conséquent le stationnement est incontournable.

    Je pense qu’avec la raréfaction du pétrole, tous les moyens devraient être mis en place pour proposer à la population une solution alternative accessible financièrement.

    Je pense qu’on ne devrait pas pouvoir spéculer sur des matières premières alimentaires.

    Je pense que les politiques ne devraient pas pouvoir bénéficier de régimes de retraite ultra favorables et d’avantages en tout genre. Je pense qu’ils sont trop peu nombreux à connaître le prix d’une baguette de pain.

    Je pense que le salaire des footballeurs est inadmissible et devrait être plafonné.

    Pour autant, je ne suis pas contre les patrons et je pense que les hauts revenus sont justifiés lorsqu’ils sont le fruit d’un travail honnête, innovant, motivé ou générateur d’emplois.

    Je pense que les réformes et les dispositifs mis en place par l’Etat sont souvent mal conçus, déconnectés du terrain et appliqués à la va vite sans prise de recul ou prise de conscience des conséquences à moyen terme.

    Pourtant je pense que diriger un pays ne doit pas être chose facile, qui plus est quand des décisions d’envergure ne peuvent se prendre sans l’accord de nos voisins européens.

    Je pense que les rivalités gauche/droite n’ont plus lieu d’être et que certains problèmes pourraient être réglés avec un peu de bon sens, de consultation populaire et surtout en laissant de côté sa soif de pouvoir politique.

    Je pense que chaque homme politique devrait vivre un mois de vie d’un smicard travaillant à l’usine pour avoir le recul nécessaire à sa fonction.

    Les promesses qui naissent tous les 5 ans dans un objectif de réussite électorale m’usent… Mais peut être jouissons nous encore de trop de confort pour risquer de le perdre en se serrant les coudes dans la rue pour faire sauter ce système bancal.

    • Avant de prendre ma pose « déjeuner » et remettre ma casquette de « Maman prise de tête rentrée » je voulais vous répondre ALEX :
      Votre idéalisme me rappelle mes années Fac (elles-mêmes dans les années 80)… Comme vous je ne peux que constater une dégradation générale du niveau de vie et surtout d’un bien être en France.
      Et je suis d’accord avec presque tous les points que vous avez énoncés ! Mais pour autant que je sache les politiques actuels étaient là hier et j’espère qu’il ne seront pas là demain… Se serrer les coudes !!!! d’accord ! Trouvez un leader et je vous suis…
      En fait, vous devriez publier votre réponse sur face book je suis sure que vous obtiendriez les signatures nécessaires pour une candidature présidentielle…

Laisser un commentaire