En savoir plus sur les maisons passives [Article invité]

A notre époque, où l’écologie et le développement durable prennent une place primordiale, la construction de logements est en constante recherche d’économies d’énergie et de consommation propre.

De nouvelles solutions se développent pour limiter l’impact écologique des nouvelles maisons, et réduire celui des maisons plus anciennes. Il y a la réglementation Thermique 2012 (RT2012), le Bâtiment Basse Consommation (BBC) mais le top en la matière est sans doute la maison passive.

Mais une maison passive, qu’est ce que c’est ?

La maison passive, kézako ?

Définition

Il s’agit d’une maison qui ne consomme que très peu d’énergie, grâce notamment à son excellente isolation thermique, mais aussi à une exposition optimale lui permettant une utilisation maximum de l’énergie solaire.

Que signifie « très peu d’énergie » ? Cela veut dire que la maison consomme, au maximum, 15kWh/m²/an en chauffage. Les apports de chaleur du soleil et ceux des habitants qui occupent la maison passive suffisent presque à y maintenir une chaleur agréable tout au long de l’année. Un soin tout particulier est donc apporté à l’isolation d’une maison passive et cela, dés sa conception. (Pour avoir davantage d’informations sur les principes fondamentaux de l’isolation cliquez ici).

Par ailleurs, Les normes réglementaires de construction d’une maison passive lui imposent de ne pas consommer une énergie primaire (chauffage, eau chaude sanitaire, électricité) supérieure à 120 kWh/m²/an.

Les principes

La maison passive repose sur six grands principes :

  • une isolation thermique parfaite
  • une présence nulle de ponts thermiques
  • une excellente étanchéité à l’air
  • une ventilation adaptée et contrôlée, sans pertes de calories
  • une utilisation optimale de l’énergie solaire
  • une utilisation rationnelle des appareils électroménagers

La maison passive s’inspire également de 3 grands modèles de construction écologique :

  • La maison bioclimatique qui permet d’économiser de l’énergie, en s’appuyant sur une intégration stratégique dans son environnement. On s’arrange pour amplifier et valoriser les ressources de cet environnement, en particulier l’énergie solaire, de la manière la plus naturelle possible, pour chauffer la maison suffisamment (notamment en hiver).
  • La maison autonome qui est indépendante énergiquement parlant. En effet, c’est elle qui produit toute l’énergie dont elle a besoin, sans avoir recours à une aide extérieure.
  • La maison HQE qui permet d’offrir un habitat sain qui respecte son environnement pendant tout son cycle de vie. De son nom complet « maison Haute Qualité Environnementale », cette habitation fait partie des constructions durables. Parfaitement intégrée dans un environnement sur lequel elle a peu d’impact, elle maîtrise donc sa consommation en eau et en énergie.

Ces constructions visent toutes à être les plus économes en énergie possible. Dépenser moins, c’est gaspiller moins et vous l’aurez compris, l’isolation thermique est donc primordiale. La plus importante perte de chaleur dans les habitations provient d’ailleurs de la toiture et des combles, comme le rappelle le site www.isolation-combles.com.

Comment construire une maison passive ?

Même si certains auto constructeurs s’en affranchissent très bien, il est vivement conseillé de faire appel à des professionnels pour bâtir ce type de maison. Renseignez-vous tout d’abord auprès du conseil régional de votre région et auprès de votre mairie, pour en savoir plus sur la réglementation en vigueur concernant l’implantation de maison passive, et pour savoir si des aides sont proposées pour une construction de ce type.

Une fois ces démarches administratives effectuées, prenez contact avec différents entrepreneurs spécialisés dans la maison passive pour leur exposer votre projet de construction et pour établir des devis. Ces devis vous permettront de comparer les différentes solutions adaptées à vos choix et à votre budget, et vous aideront à trouver le meilleur rapport qualité-prix, tout en vous laissant l’opportunité de faire jouer la concurrence, le maître mot dans toute négociation ! 🙂

Pour en savoir plus sur les maisons passives, vous pouvez lire cet article et visionner ce témoignage vidéo :  https://www.youtube.com/watch?v=d6m5YHLD6eQ&noredirect=1

Laisser un commentaire