La prochaine RT 2012 devrait profiter à la labélisation BBC Effinergie-rénovation, mais avec quelle fiabilité ?

L’association Effinergie souhaite tout mettre en oeuvre pour que les futures rénovations énergétiques des logements se fasse dans le cadre de ses exigences. Mais les contrôles thermiques seront ils fiables ? Rien n’est moins sur si l’on en croit l’usine à gaz réglementaire qui se profile.

Depuis le début de l’année 2011, la construction neuve a reçu le label BBC pour 883 maisons individuelles, 52 lotissements, 83 logements collectifs et 30 000 m² de bâtiment tertiaire.

Dans le même temps, seulement 2 maisons individuelles et 8 opérations de logements collectifs étaient labélisées BBC Effinergie-rénovation.
Cependant, ces chiffres de labélisation dans la rénovation devraient bientôt augmenter car le nombre de demandes de labélisation en rénovation en février était de 160 dans le collectif et de 214 000 m² dans le tertiaire.

En 2010, 250 000 logements ont bénéficié d’une rénovation énergétique et le Grenelle de l’environnement en prévoient 400 000 chaque année à partir de 2013.

En revanche, les textes du Grenelle n’exigent pas d’atteindre le label BBC d’Effinergie, c’est à dire une consommation maximale en énergie primaire inférieure à 80 kWh/m²/an pour les 5 postes de la Réglementation Thermique, modulable selon la zone climatique et l’altitude.

Cependant l’association Effinergie souhaite tout mettre en oeuvre pour qu’une part importante de ces rénovations se fasse dans le cadre de ses exigences.


Pourquoi la labélisation énergétique en rénovation traîne t elle des pieds ?


Le manque de formation

Le manque de formation des professionnels semble être le premier frein à la labélisation BBC Effinergie rénovation.

Pour cette raison et pour promouvoir et réglementer la rénovation des logements, l’association Effinergie, lance un guide destiné aux professionnels de la construction dont l’objectif est de fournir une méthodologie à la rénovation énergétique.

Son prix est de 20€ TTC + les frais de port.

Cet outil se veut facile d’utilisation en fournissant des scénarios de réhabilitation classiques à travers des arbres décisionnels simples et des cas pratiques. On peut toutes fois regretter que cet outil à la fois technique et réglementaire ne soit destiné qu’aux professionnels. Cette décision laisse sur le bord de la route les auto rénovateurs et les bricoleurs qui ne souhaitent pas faire appel à une entreprise par choix ou par nécessité.

Rénover soi même, c’est souvent rénover plus lentement mais pas rénover moins bien.


L’absence de cadre juridique

De plus, l’absence de cadre juridique est la principale problématique de la rénovation énergétique. Comme le Diagnostic de Performance Energétique (DPE), l’obtention d’un label énergétique n’est pas opposable en cas d’erreur manifeste ou de contestation.

En outre, Le label ne s’intéresse pas à l’exploitation du bâtiment considéré, il n’y a donc aucune garantie qu’un bâtiment rénové, labélisé BBC-Effinergie, affiche réellement dans la pratique une consommation de 80kWh/m²/an.


La RT 2012

De nouveaux textes réglementaires doivent bientôt compléter et préciser le décret et l’arrêté de la Réglementation Thermique 2012 qui entrera en vigueur le 1er janvier 2013 pour les logements des particuliers.

C’est notamment le cas pour la méthode de calcul (Th-BCE 2012) qu’utilisa les futurs logiciels thermiques destinés à vérifier les exigences de la RT 2012 et notamment les nouvelles normes du label BBC-Effinergie.

Ce texte pléthorique composé de pas moins de 1 500 pages était initialement prévu pour fin 2010. Il devrait finalement être publié avant l’été 2011.

1 500 pages pour définir l’exigence thermique des futurs logements français, il y a fort à parier que la fiabilité des résultats soit autant voire plus aléatoire que celle constatée actuellement pour les Diagnostics de Performance Energétiques (DPE) ! Sans compter le travail titanesque pour synthétiser toutes ces données en programme informatique fiable.

Ces articles pourraient vous intéresser aussi :

4 réflexions au sujet de “La prochaine RT 2012 devrait profiter à la labélisation BBC Effinergie-rénovation, mais avec quelle fiabilité ?”

  1. Bonjour,
    Vous trouverez surement des éléments de réponse sur le site http://www.lebeton-naturellement.com
    Nous avons mis en place le concours « Le Béton, naturellement ! » qui pour but de récompenser les maisons basse consommation en projet, en cours de construction, ou déjà réalisées.
    N’hésitez pas à participer aux discussions du site
    A bientôt!

  2. Bonjour,

    Attention, en fin d’article vous faite un amalgame entre le DPE méthode 3CL et la méthode réglementaire (Th-C-E).

    La première étant aléatoire et ne permet aucunement de vérifier la conformité réglementaire (ou BBC) d’une construction.

    La seconde bien que critiquable ne laisse que peut de place a l’interprétation et donc au facteur aléatoire … (Je dirai même que c’est l’inverse !).

  3. Bonjour,

    J’en prends bonne note, merci pour cette remarque.

    Cela dit, je mettais surtout l’accent sur les 1 500 pages de références pléthoriques de la méthode. A trop vouloir définir, ne risque t on pas d’y noyer la pertinence ?

Laisser un commentaire