Economies d’énergies et particularités du bois dans la construction des maisons individuelles

Avec l’obligation de construire selon la dernière Réglementation Thermique, la RT2012, les logements se doivent plus que jamais d’être économes en énergie. Mais avant d’investir dans des systèmes de chauffage performants et écologiques qui consomment peu, la priorité doit être donnée à l’orientation de la maison et à sa conception. Concernant ce dernier point, la construction à ossatures bois propose de multiples avantages qui semblent bien vite faire oublier ses inconvénients.

Quel que soit le choix du matériau de construction de votre maison, il y a des règles fondamentales à respecter pour bénéficier d’un logement économe en énergie.

Les modèles de maison écologique

Tout d’abord il existe plusieurs modèles de maison écologique. Cependant, un facteur commun reste prépondérant dans tous les projets de construction, il s’agit de l’orientation de la maison. L’objectif étant de récupérer un maximum d’énergie provenant du soleil, en hiver et de réduire cette récupération d’énergie en été. Pour répondre à ces conditions, la maison doit être la plus compacte possible et avoir son mur le plus long exposé au sud avec une surface vitrée importante.

maison à ossature bois

Quels que soit les matériaux utilisés, une bonne exposition est la condition nécessaire pour toute économie d’énergie

Les matériaux à utiliser pour un logement économe en énergie

Lorsque l’implantation de la maison sur le terrain est validée, on peut intervenir sur l’enveloppe du bâtiment. C’est à dire réfléchir sur les matériaux qui composeront les murs, le toit, le plancher, afin d’obtenir une isolation souhaitée.

C’est réellement l’orientation de la maison ainsi que les matériaux utilisés qui vont permettre de jouer sur les économies d’énergie. Or si pour l’orientation l’équation est relativement simple, il en est autrement pour les matériaux : il en existe une multitude et leur coût est variable.

Il est intéressant de garder à l’esprit, avant toute chose, que les déperditions thermiques les plus importantes d’une maison se font par le toit et les murs.

Le bois, par ses qualités naturelles répond très bien aux exigences thermiques des nouvelles réglementations.

maison bois design

En plus d’être un excellent matériau, le bois a aussi d’excellentes qualités esthétiques

C’est sur le bois que nous allons nous intéresser à travers cet article. Mais avant de s’y intéresser, il faut connaître les différents types de structures permises par un tel matériau.

Les différents structures que permet le bois

Il existe 2 principales structures :

La structure en ossature bois

L’ossature bois est la structure la plus utilisée, à hauteur de 75% de parts de marché selon un rapport de Février 2012 du Ministère. Des panneaux sont réalisés par un charpentier et assemblés les uns aux autres. Puis on vient insérer un isolant entre ces derniers. Cette technique de montage permet d’obtenir des formes de maison très variées et un large choix d’isolants.

L’assemblage poteau-poutre

Il existe aussi l’assemblage poteau-poutre avec 7% de parts de marché. Ce système d’empilement de plusieurs rondins de bois massif permet de limiter au maximum les déperditions thermiques.

Le bois, quels avantages ?

Intéressons-nous maintenant aux avantages et inconvénient du bois.

La construction bois a une empreinte écologique réduite grâce à sa faible consommation d’énergie fossile comme le charbon, le pétrole ou le gaz.

En effet la consommation d’énergie grise pour réaliser des structures bois est nettement inférieure aux autres matériaux de construction :

  • Bois scié 350 kWh/m3
  • Béton 700 kWh/m3
  • Acier 46 000 kWh/m3
  • Aluminium 141 500 kWh/m3

On remarque que le coût énergétique d’une maison bois avec des isolants naturels et des fenêtres bois est nettement inferieur à une maison conventionnelle utilisant du béton, des briques et des fenêtres en aluminium.

Comme dit précédemment, le bois grâce à ses qualités naturelles est un des matériaux les plus performants thermiquement. En effet, le bois est 15 fois plus isolant que le béton, 450 fois plus que l’acier et 1700 fois plus que l’aluminium.

Pour rester dans les propriétés naturelle du bois, il permet aussi de réguler l’humidité de la maison car c’est un matériau respirant. Il absorbe l’humidité de la maison et la restitue par temps sec.

Contrairement aux idées reçues le bois à une grande résistance au feu. Sa faible conductivité thermique est une alliée précieuse en cas d’incendie. En effet le bois transmet 10 fois moins vite la chaleur que le béton et 250 fois moins que l’acier. Sa résistance mécanique se conservera plus longtemps en cas d’incendie.

maison en bois et incendie

Il s’agit d’une idée reçue : une maison en bois ne brule pas plus vite qu’une maison en béton

De plus la construction bois est plus rapide qu’une construction traditionnelle car on évite les temps de séchage des dalles en béton (21 jours) par exemple.

La structure bois permet d’avoir une surface habitable plus importante que pour une construction en brique. En effet, à résistance équivalente un mur de parpaing fera 40cm d’épaisseur alors qu’un mur en ossature bois fera 21cm.

Le dernier avantage du bois c’est sa légèreté. Un mur ossature bois est 6 fois plus léger qu’un mur en parpaing. Sur un terrain demandant des fondations très profondes et donc un coup de construction supplémentaire, le bois peut être une option intéressante car les fondations d’un mur bois seront moins importantes.

Le bois, quels inconvénients ?

Le bois a de multiples atouts mais son plus grand inconvénient, pour l’instant, est son prix. En effet, à l’heure actuelle, une construction en bois est environ 15% plus chère qu’une construction traditionnelle.

avantage du bois pour la construction de maisons

Le bois est un matériau extrêmement léger.
Résultat : une inertie thermique très faible

Le bois est un matériau léger et malgré une isolation performante, il possède une inertie thermique très faible, il restitue donc très vite la chaleur ou la fraîcheur. Une maison bois doit donc posséder en hiver un mode de chauffage réactif.

Bien que des techniques visant à réduire la toxicité des traitements chimiques du bois soient mis en place, il n’en demeure pas moins l’obligation de traiter le bois contre les insectes.

Conclusion

Il est vrai que la France est novice dans la construction de maisons ossatures bois, l’industrie à pris du retard dans ce secteur. En effet, toujours selon le rapport 2012 du Ministère seulement 7% des constructions de maison étaient réalisées en bois (contre 93% en construction béton, brique ou acier).

Cependant l’attrait pour le développement durable et l’économie d’énergie provoque un réel engouement pour ce matériau. La France est en train de combler son retard et d’inverser la tendance.

Cet article a été rédigé par MA Concept, maître d’oeuvre sur Toulouse.


Faites réagir votre réseau, diffusez l'info ! :