L’immobilier pourrait il se passer du site Le Bon Coin ?

Le bon coin est devenu un site incontournable dans le domaine de l‘immobilier. LeBonCoin a bati son énorme succès sur un marché pourtant saturé, celui des petites annonces gratuites entre particuliers.

A l’heure de la sophistication du web, le bon coin est pourtant un site laid, simpliste et qui n’utilise aucun réseau social. Découvrez l’ascension fulgurante de ce poids lourd de la petite annonce en France, son histoire, ses sources de revenus ainsi qu’un moyen de créer des alertes mails pour une recherche immobilière.

Le bon coin

Pour les rares internautes qui l’ignorerait encore, le boncoin.fr est un site Internet proposant, gratuitement et sans commission, des petites annonces en France dans de nombreuses catégories.

Les utilisateurs ont la possibilité d’y déposer ou d’y visualiser des annonces de professionnels et de particuliers. Jusque là, rien de vraiment original.

Le bon coin est créé en 2006 par deux sociétés, Spir Communication et une société norvégienne Schibsted.

Spir Communication est propriétaire de TopAnnonces, Caradisiac et Logic-Immo

Schibsted est actionnaire à 50% du site 20minutes.fr.

Le siège social du site leboncoin.fr est situé à Paris, rue du Louvre. L’entreprise emploie une équipe réduite d’une vingtaine de personnes à Paris et une équipe d’une cinquantaine de personnes à Malte, chargée de valider les annonces et de repérer les fraudes.

En 2011, le bon coin a généré 12 millions de visiteurs uniques par mois et a diffusé plus de 15 millions d’annonces. En terme de visite, c’est le 23ème site Internet français, derrière eBay.

L’accès à certaines options du site sont payantes, ce qui constitue, avec la publicité les principaux revenus financier de la plate forme.

Leboncoin.fr n’est pas une idée originale mais une adaptation pour la France du site Suedois blocket.se et du site Espagnol Segundamano.es.

 

Le fonctionnement du bon coin

Une petite annonce sur le bon coin se compose d’un titre, d’un descriptif, d’un prix et de 3 photos maximum. Le vendeur saisit ensuite un contact pour le joindre par mail ou téléphone.

Une fois déposée sur le site, l’annonce doit être validée par une équipe éditoriale avant sa publication.

La petite annonce est par la suite visible pour une durée de 60 jours sur le site Internet avec la possibilité de la supprimer à tout moment. La vente s’effectue sans intermédiaire.

les annonces « A la une » n’existaient pas, le site était entièrement gratuit.

 

Les atouts du bon coin

Le site leboncoin.fr remporte un vif succès en raison de 3 critères majeurs :

  • sa gratuité : sur le bon coin, il est possible de vendre ou acheter de manière totalement gratuite
  • son exhaustivité : le bon coin regroupe toutes sortes d’annonces dans toutes les catégories possibles (immobilier, location, offres d’emploi, auto, moto, meubles, animaux, etc.)
  • sa simplicité : Que ce soit pour déposer une annonce, effectuer une recherche ou contacter un vendeur, la démarche est enfantine et s’effectue en quelques clics.

En outre, un puissant moteur de recherche interne permet de filtrer les annonces par région, par catégorie ou par mots-clefs.

 

Développement du bon coin

2006

Création du site Internet. A l’origine, la gratuité du bon coin ne devait pas se pérenniser mais constituer une offre d’appel temporaire afin de fidéliser les internautes. L’objectif était donc de passer à une formule payante dès le seuil des 350.000 annonces atteint. Pourtant, très tôt, les fondateurs ont compris que la gratuité était le moteur du succès du site et que la publicité serait sans doute un moyen de rentabilité plus efficace.

A cette époque, les pages de recherche du site n’affichaient pas les images des annonces.

2007

La requête « le bon coin » sur le moteur de recherche Google est la plus demandée, devant Youtube et Facebook.

Le bon coin enregistre alors la plus forte progression des sites Internet français.

Avec 30 000 annonces nouvelles par mois, le site totalise 350 000 annonces en constante évolution

2008

leboncoin.fr intègre désormais une image en miniature dans les pages de recherches des petites annonces, au même titre que la version actuelle. Depuis, la version du site n’a quasiment pas évoluer.

2009

Le site Internet propose des options payantes, comme les « annonces à la une » et totalise 3 millions d’annonces validées.

Le site Internet passe devant eBay et PriceMinister. Google confirme ce succès retentissant avec une audience quotidienne de 2,2 millions de visiteurs uniques et la diffusion de 9 millions d’annonces dont 250.000 nouvelles par jour.

Le Bon Coin propose alors un service payant destiné aux professionnels : 10,78€ pour 2 mois.

2010

Le bon coin propose une version mobile. Le mot clef « bon coin » devient la deuxième requête la plus populaire sur Google France, derrière Facebook.

Leboncoin.fr est aussi le onzième site français en terme de visites, devant eBay.

Pour effacer des dettes, Spir Communication vend ses parts de l’entreprise à son partenaire norvégien Schibsted pour plus de 200 millions d’euros.

Le bon coin enregistre un chiffre d’affaires de 36 millions d’euros, soit le double de celui de 2009 et 6 fois celui de 2008.

 

Les annonces immobilières sur le bon coin

Plusieurs catégories affichent une fréquentation record comme maison, emploi & services, multimédia, etc. Mais ce sont les catégories « voitures d’occasions » et « annonces immobilières » qui attirent le plus de visiteurs.

Les voitures d’occasions représentent plus de 800.000 annonces sur le site Internet.

Mais c’est la catégorie immobilier qui est la plus sollicitée avec plus 1.100.000 offres disponibles et 740.000 ventes enregistrées en mai 2011.

Les professionnels et les agences immobilières ne s’y sont pas trompés puisqu’ils se sont engouffrés très tôt dans cette manne de clients potentiels.

Pourtant le bon coin a bâti sa popularité sur la gratuité et c’est un pari risqué d’y proposer une prestation immobilière payante. Cependant, sur un malentendu, la démarche peut s’avérer payante. Par ailleurs, un acheteur potentiel qui tombe nez à nez avec le bien immobilier de ses rêves sera tenté de contacter le vendeur, même ci ce dernier est une agence immobilière qui lui facturera des frais.

Dans tous les cas, en 2011, le marché immobilier peut il se concevoir sans le bon coin ?

Heureusement, le site propose une classification qui trie les annonces immobilières des particuliers de celles des professionnels. Vous pourrez ainsi ne consulter que les offres de particuliers et éviter les frais d’agence immobilière ou élargir votre recherche en incluant les annonces des professionnels.

Les visuels diffusées par les agences immobilières peuvent par exemple vous servir dans l’utilisation de la méthode très controversée de l’immobilier moins cher sans frais d’agence 🙂

Le bon coin est d’ailleurs tellement incontournable dans le domaine de l’immobilier sur Internet que bon nombre de professionnels ont mis en ligne des sites dont le nom évocateur cherche par tous les moyens syntaxiques à se rapprocher de leur mentaur. Une trop belle aubaine pour ne pas tenter de s’engouffrer dans la brèche.

En revanche, sur le bon coin, vous n’avez pas la possibilité de vous inscrire à un flux rss ou de créer des alertes Email afin de suivre régulièrement les résultats d’une recherche immobilière précise. Mais finalement, est ce bien utile dans la mesure où une connection au site Internet et une recherche ne vous prendra que quelques secondes ?  En outre, une recherche automatisée pourrait vous priver de la convivialité du site et de l’attrait de la chasse à la perle rare.

Pourtant, pour les inconditionnels du web 2.0, je vous recommande cet outil plutôt efficace qui se chargera pour vous d’une vieille immobilière sur le bon coin selon des critères de recherche personnalisés :

Alerte mail le bon coin (lien cassé au 15/05/2012)

 

Les revenus du bon coin

Le site Internet est devenu rentable dès 2008, soit 2 ans après sont lancement. En 2009, en pleine crise financière, Le Bon Coin générait 18,3M€ de chiffre d’affaire.

Sa première source de revenus est celle des options payantes. Elles permettent aux internautes de mettre en valeur leurs annonces sur le site et coûte 6€ (12€ dans les catégories immobilier et véhicules)

La mise en place d’un logo « urgent » coûte 4€ et l’affichage d’un logo « A la une » coûte quant à lui 10€ . Il vous faudra débourser 2 euros pour modifier une annonce en cours mais rien ne vous empêche de la supprimer afin de la publier à nouveau.

Toutes ces options sont bien sûr facultatives.

Les professionnels de l’immobilier sont pour leur part soumis à un régime particulier. Ils doivent s’acquitter de 8€ HT par annonce.

Ces différentes options ont généré plus de 7 millions d’euros en 2010.

Les revenus de la publicité arrive en seconde place. Le site Internet est en régie chez HiMedia pour les bannières et chez Google pour les liens sponsorisés.

 

Les projets d’avenir du bon coin

Le groupe Spir Communication lancera début mars sur un marché très porteur un site de courtage d’assurance : Acommeassure.com.

Ce nouveau site Internet profitera d’autres sites déjà bien établis pour être mis en avant.

Par ailleurs le groupe français réfléchit actuellement à un service en ligne d’achat groupé de services et produits discount. Déjà testé à Nantes et à Marseille, Topdealenville.fr devrait être lancé dans le reste de la France au deuxième trimestre 2011. Clairement positionné en tant que concurrent de Groupon, Topdealenville.fr bénéficie d’une exposition sur l’ensemble des sites du groupe, parmi lesquels Topannonces.fr, Caradisiac.com et Logic-immo.com.

Les dirigeants du bon coin souhaitent développer des nouveaux services aux professionnels dans le secteur de l’automobile et de l’immobilier en particulier.

Leboncoin.fr a réussi le tour de force d’asseoir sa réputation de service gratuit, tout en proposant certains services payants.

Malgré quelques annonces de contrefaçons et autres arnaques immobilières, les fondamentaux du succès du site demeure la gratuité, la qualité et la simplicité.

Une simplicité presque archaïque mais solide et ergonomique. Ce parti pris peut surprendre en pleine course à la sophistication du web.

La gratuité est utilisée comme moteur de trafic et permet de développer des services payants sur une infime part de ce trafic. Pourtant cette dernière est suffisante pour générer un chiffre d’affaire significatif.

En outre, le bon coin possède ce petit plus magique qui a permis son développement, sans faire de communication, sans créer de réseau social, sans envoyer de newsletter, sans récupérer d’adresse Email.

Le Bon coin est presque devenu aujourd’hui un service d’utilité publique, s’appuyant sur une communauté fidèle.

Quelques chiffres au sujet du bon coin

– 4 milliards de pages vues par mois

– 10 millions de visiteurs uniques par mois

– 2,5 millions de visiteurs uniques par jour

– 300.000 nouvelles annonces publiées chaque jour

chateau-pas-cher

Annonce le bon coin

 

perles-du-bon-coin


Faites réagir votre réseau, diffusez l'info ! :